L’UNEF refuse un budget insuffisant pour assurer de bonnes conditions de travail et la réussite des étudiants et s’inquiète de la situation financière de l’Université de Versailles Saint Quentin

L’UNEF refuse un budget insuffisant pour assurer de bonnes conditions de travail et la réussite des étudiants et s’inquiète de la situation financière de l’Université de Versailles Saint Quentin !

La dotation ministérielle annoncée le 16 décembre 2013 étant largement insuffisante pour permettre à l’université de remplir sa mission de service public, l’intersyndicale, CGT, SNESUP, UNEF a empêché la tenue du Conseil d’Administration de l’UVSQ du 17 décembre. Environ 150 étudiants et personnels étaient présents pour interpeller Mr Vayssière sur l’opacité du budget primitif, sur les conséquences désastreuses de celui-ci, et sur la nécessité d’assumer un budget en déséquilibre sans restrictions budgétaires.

L’UNEF a dénoncé une Dotation globale de fonctionnement en augmentation de seulement 1,24% pour combler un déficit qui s’élève à plus de 7 millions d’euros, une augmentation des charges que l’université doit assumer depuis le passage à l’autonomie et des choix contestables de la direction qui est davantage attachée à la réputation d’une poignée de formations et de laboratoires qu’à la réussite de l’ensemble des étudiants.

L’UNEF dénonce un double-jeu de la part de la direction qui, d’une part assume le vote d’un budget en déséquilibre, et d’autre part inflige des coupes budgétaires de près de 5 millions d’euros pour la formation et de 2 millions d’euros pour la rémunération des personnels de l’université.

Par cette action, l’UNEF a interpellée la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ainsi que la direction de l’université et exige:

  • L’intégralité des moyens nécessaires pour le maintien et l’amélioration des services rendus par l’UVSQ en matière d’enseignement supérieur et de recherche sans réduction de l’offre de formation, ni de sa qualité, ni réduction de personnel, ni augmentation des frais d’inscription.
  • La garantie des conditions d’emploi et de rémunération des personnels par la ré- étatisation des traitements des fonctionnaires et des salaires des contractuels.
  • La mise en place d’un cadre national des formations et d’un fléchage des moyens vers les premiers cycles.
  • La création en positif des 1000 emplois répartis entre les différentes universités et que les 18 postes alloués à l’UVSQ soient réellement pourvus.
  • L’augmentation de la DGF pour les établissements d’enseignement supérieur.

En outre, l’UNEF est choquée par la proposition de la présidence de fermeture de l’université et refuse toute hypothèse de fermeture en février sous peine de mettre en difficulté les étudiants par une formation incomplète.

Lien PDF -> CP 18/12/13

Sébastien Ramage – Président de l’UNEF Versailles-Saint Quentin en Yvelines

06 77 93 50 66

2 commentaires sur “L’UNEF refuse un budget insuffisant pour assurer de bonnes conditions de travail et la réussite des étudiants et s’inquiète de la situation financière de l’Université de Versailles Saint Quentin”

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *