COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’UNEF VSQ 14/02/2014

Le Conseil d’Administration de l’UVSQ s’est aujourd’hui réuni aux conseils centraux à Versailles pour voter le budget 2014. L’intersyndicale s’est mobilisée devant ce CA aux côtés de 150 étudiants et personnels de l’UVSQ pour s’opposer aux restrictions budgétaires qui leurs sont imposées depuis 2 ans maintenant.

Le ministère de l’ESR a refusé tout compromis avec la présidence de l’université en ce qui concerne l’augmentation de la dotation globale de financement de l’UVSQ. Malgré les lourdes conséquences en terme de conditions d’études qu’entraînait le précédent plan de retour à l’équilibre, le ministère exige désormais un plan de restrictions supplémentaire de 7 millions d’euros. Ces nouvelles restrictions auront un impact gravissime sur nos conditions d’études et sur l’offre de formations de l’université. En effet, de telles économies rendraient difficile voire impossible le maintien de certains masters, et pourraient mener à la mise en place de capacités d’accueil restreintes en licence. La qualité des formations sera elle aussi impactée, comme avec le précédent PRE, nous devons nous attendre à de nouvelles réductions de volume horaire des formations, des mutualisations de cours, des cours surchargés et à des suppressions d’options.

uvsq

Dans la mesure où l’UVSQ n’est pas en capacité de présenter un budget contenant de telles restrictions budgétaires le rectorat imposera désormais son propre budget, qui sera présenté le 1er mars aux administrateurs de l’université.

Ce nouveau plan de retour à l’équilibre ne fera qu’augmenter le taux d’échec déjà alarmant à l’université et limitera l’accès pour tous à un diplôme. Nous appelons donc le gouvernement à réinvestir en urgence dans l’ESR car la situation de l’UVSQ n’est que le précurseur de ce qui risque d’arriver dans de nombreuses universités. Nous rappelons le gouvernement à ses engagements de début de mandat en ce qui concerne la démocratisation de l’ESR et l’accès à un diplôme de qualité pour tous.

Nous exigeons donc :

– une dotation supplémentaire de 11 millions d’euros pour l’UVSQ afin de pouvoir assurer sa mission de service public dans des conditions décentes en réaffectant une part du Crédit Impôt Recherche et des investissements d’avenir aux universités

– un cadrage national des diplômes (contenu, taux d’encadrement, volume horaires) couplé avec un fléchage des budgets pour sanctuariser les formations de 1er cycle.

– que les représentants de l’intersyndicale (UNEF, CGT, SNESUP) soient reçus dans les plus brefs délais par le ministère afin qu’il apporte des réponses concrètes, précises et immédiates aux interrogations des personnels et des étudiants.

Contact Presse

Sebastien Ramage

0677935066

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *