Bourses aux livres 2013

Comme tous les ans, l’UNEF organise la solidarité en proposant à tous une bourse aux livres. Le principe est simple. L’étudiant-e souhaite se débarrasser de ses bouquins et fixe un prix. Nous tenons notre permanence tous les jours à la rentrée pour revendre les bouquins au même prix. L’étudiant récupère ensuite son argent et les bouquins non vendus au cours de l’année.
C’est un système solidaire et gratuit qui permet de se faire un peu d’argent de poche à la rentrée, tout en payant moins cher ses livres, qui peut rapidement représenter un budget très conséquent pour un étudiant.
Ce système s’inscrit également dans une démarche politique en prônant des modes de consommation plus citoyen en luttant le plus possible contre le gaspillage et la marchandisation des savoirs.

La coopérative étudiante !

Les militants UNEF tiennent tous les jours à son local au bâtiment Vauban, aux heures de permanence, une coopérative pour les étudiants. Nous vendons des boissons chaudes et froides, et des friandises à des prix très bas. De plus, nous disposons d’une photocopieuse gratuite.

Il s’agit d’acheter des boissons et friandises, moins cher que dans un distributeur. C’est un service à la fois solidaire et militant. Solidaire par ses prix bas: nous achetons en gros dans un magasin, et revendons à prix bas. Et militants car les bénéfices sont reversés à la section local de l’UNEF pour financer l’impression des tracts, nos fournitures de bureau et la photocopieuse mis à disposition gratuitement. Une coopérative est aussi un choix politique car l’UNEF se situe dans le combat pour l’économie sociale et solidaire (une économie qui se pose alternative au capitalisme) et la gestion étudiante de ce qui concerne les étudiants. Avec les cotisations des adhérents, ce sont les seules recettes dont disposent votre syndicat, car nous ne faisons aucune demande de subvention à l’université.

Les adhérents UNEF bénéficient également de tarifs plus avantageux, car c’est grâce aux cotisations des adhérents que l’on peut réinvestir dans la coopérative.

 

Nos tarifs:

De manière exceptionnel: pains aux chocolat et croissant le matin: 1€

Boissons, confiseries: 45 cts pour les adh, et 70 cts pour les non-adh

Café, thé: 20 cts pour les adh, 30 cts pour les non-adh

Caramabar à 5 cts et sucettes à 20 cts

Et les photocopies sont gratuites !

Dans les années à venir, l’UNEF a pour projet de développer une coopérative à l’université avec des produits de premières nécessitées afin que tous puisse avoir accès à des prix bas tout en privilégiant les circuits courts de consommation.

Le partage des cours avec le site Réussite-Fac

Réussite-fac ?

Le site internet Réussite-Fac est administré par la LMDE. C’est un outil de partage de cours gratuit, ce sont les étudiants eux-même qui publient leurs cours. Il suffit simplement de s’inscrire et de chercher la section de son université/filière/année, si elle existe.

Pourquoi partager ses cours ?

De nombreux professeurs ne donnent pas de poly de cours. La seule manière de rattraper ses cours est de demander à un camarade de classe. Ce système ne dispense pas d’aller en cours ! Mais permet, en cas d’empêchement pour x raison d’avoir toujours le fil des cours.

Ce système permet en plus le partage des notes. Même en étant en cours, certains passages peuvent être mal notés. Il s’agit alors de compléter ses propres notes.

Ce système solidaire, actif et participatif connait déjà un certain succès dans certaines universités ou écoles. A l’UVSQ, à l’heure d’aujourd’hui, on retrouve ce système uniquement en médecine. En effet, la première année de Santé est soumise à un concours très sélectif pour les études de médecine, odontologie, sage-femme et pharmacie. (moins de 200 acceptés pour plus de 800 étudiants). Il s’agit du partage des cours d’anciens étudiants en 1ère année et d’étudiants redoublants en 1ère année, reformulés et corrigés et qui vise notamment à faire une concurrence, et de manière gratuite sur un service que certaines boites privées ou d’autres étudiants font pour plus de 1200 euros l’année, et pour une qualité identique voire supérieure. C’est donc une alternative gratuite et de qualité très intéressante.

Une autre utilité du partage des cours, est de pouvoir étudier des cours dans d’autres filières uniquement par curiosité ou documentation, dans un esprit pluridisciplinaire qui peut être utile pour des exposés.

Il n’y a pas de partage de cours dans ma filière, comment faire ?

Tout d’abord il faut s’inscrire sur le site réussite-fac. Vous pouvez ensuite soit nous contacter (via mail, facebook ou teléphone), soit le faire vous même en contactant l’administratrice du site. Demandez à ouvrir une section en précisant l’université, l’année et la filière. Nous avons demandé à ce que le site découpe aussi les sections par matière, et il nous a été assuré que cela sera fait dans une prochaine mis à jour du site.

Le partage des cours: outil solidaire des étudiants, mais aussi militant !

  Le partage des cours a aussi une autre utilité, celle de dénoncer le système éducatif notamment les cours magistraux. Plusieurs études ont montré que disposer de polycopiés de cours en complément de cours en classe, augmentait la réussite des étudiants et la compréhension des cours. Il s’agit de montrer certaines aberrations tout en disposant d’un outil solidaire pour réussir ses études. Le but est donc de progressivement inciter les professeurs à donner des polycopiés à leurs étudiants.

« J’ai pas envie de partager mes cours. Prendre ses propres notes et être assidus en cours fait partie du travail à l’université ! »

  C’est vrai à l’heure d’aujourd’hui, mais acquérir des connaissances, les comprendre, les retenir et les valider via des examens fait aussi partie du travail à l’université. Ce système est loin d’être une solution miracle pour réussir ses examens ! Le travail personnel d’apprentissage et de compréhension l’est. L’UNEF pendant plusieurs années a constaté parmi la population étudiante que deux des causes des échecs à l’université est le salariat de l’étudiant et la précarité. Ces deux problèmes rentrent directement en compétition avec le travail personnel et la présence en cours. Comme il est indiqué, il s’agit d’un système solidaire. Les étudiants ayant le temps peuvent donner un peu du leur pour aider leurs camarades.

Il existe beaucoup de manières de gérer le partage des cours. Soit vous vous inscrivez et publier vos cours tout simplement. Soit les étudiants de l’année n+1 peuvent donner tous leurs cours, reformulés et corrigés aux étudiants de l’année n. C’est ce qu’il se fait en 1ère année de médecine. Les étudiants de l’année n prendront alors le relais quand ils passeront l’année supérieure. Un groupe d’étudiants d’une même année peut aussi décider de se découper le travail entre eux. Avec un minimum d’organisation, chacun peut publier ses notes à tour de rôle et en fonction de la situation de chacun. C’est vous qui gérez comme vous l’entendez.

Précautions à prendre

   Attention ! Si vous insérez des images dans les fiches de cours, faites attention au copyright ! Certains professeurs vous demanderont de les enlever, d’autres s’en fichent. Donc demander à vos professeurs si vous êtes autorisés à utiliser les images ou diapos du prof. Sinon toutes les images disponibles sur internet sont utilisables.

Lien : http://reussitefac.com/